Grande loge française unie des maîtres maçons de marque - GLFUMMM
Grande loge française unie des maîtres maçons de marque - GLFUMMM
«Rassembler tous les Maîtres Maçons de Marque Réguliers de toutes sensibilités dans une Immense Carrière de Fraternité, d’Amour et de Respect rejetant toutes formes de ségrégation » 
La GLFU-MMM demeurera indépendante......Lettre du Grand Maître aux Grands Officiers
par Administrateur :: il y a 4 ans

Grande Loge Française Unie

des

Maîtres Maçons de Marque

et des

Nautoniers de lArche Royale

 

 

 

 

                                                                                  Aux Grands Officiers

                                                                                  Administrateurs de la GLFU-MMM

 

 

                                                                                                              Sainte Gemmes-sur- Loire, le 26 avril 2014

 

Mes BAF,

Voilà maintenant trois mois que nous avons signé nos statuts constitutifs à Rennes.

Que s’est-il passé pendant ces trois mois ?  Les choses avancent-elles suffisamment vite ? Va-t-on  atteindre les objectifs ? La GLFU-MMM est-elle bien indépendante ? Le restera-t-elle ? Vouloir regrouper les Frères [hier travaillant ensemble et aujourd’hui dans des structures différentes mais régulières] dans une seule structure,  n’est-ce point utopique ? etc….

Voilà, bien des questions au bord des lèvres de nombreux de nos Frères, et avant que le conseil d’administration ne se réunisse et de préparer correctement la consécration de l’Obédience, de la Province du Sud et des Loges de Marques et NAR du Sud, j’ai senti le besoin de vous livrer mes interrogations.

Combien de Loges regroupons- nous à ce jour ? 4 loges dans le Sud et 5 loges dans l’Ouest.

Combien de Loges vont rejoindre la GLFU-MMM : à ce jour une dizaine de Loges envisagent de nous rejoindre. Pourquoi toutes ces intentions ne sont pas encore confirmées ? D’une façon générale les frères de Marque se réunissent quatre fois par an, d’autre part, par secteur, des Loges vont se reconstituer suite aux décisions désastreuses du G.M. de la GLMMMF. Ceci prend beaucoup de temps [et sans doute plus qu’imaginé] et surtout beaucoup d’interrogations.

Parmi ces interrogations :

a)      L’Indépendance de la GLFU-MMM : Certains –assez nombreux d’ailleurs- veulent être rassurés sur notre indépendance ; font part de leur crainte quant à la signature de traités d’amitié lesquels permettraient indirectement une   mainmise de certaines Obédiences « bleues » sur la GLFU-MMM ;

Soyez assurés qu’il n’en n’est rien, les Obédiences « bleues » confèrent les trois premiers grades et ces traités d’amitiés se veulent surtout d’être le garant du respect, par chacune des parties, de nos us et coutumes et règlements maçonniques ;

 

b)      La répartition au conseil d’administration est-elle bien logique ?

Il m’est rapporté, par exemple, qu’une Obédience bleue, dans un premier temps, aurait  proportionnellement apporté sur son secteur plus de Frères que sur un autre secteur qui regroupe des Frères de Marque de Sensibilités différentes ; laissant ainsi, sous-entendre, qu’il faudrait lui attribuer plus de « tabliers » au conseil d’administration ;

Je voudrais simplement rappeler le principe de base de la constitution de notre structure :

La « niche » fournissant notre Carrière de Maçons de Marque est constituée sur le fond de Frères provenant d’Obédiences (Bleues) travaillant principalement le Rite Emulation, je veux rappeler, par exemple :

-       L’ALLIANCE

-       La GLTF

-       La GLTSO

-       La G.L. etc….et certains Frères qui veulent travailler avec nous sans pour cela quitter la GLNF….

Ainsi, lors de la constitution, les administrateurs ont été choisis parmi trois catégories :

-       Les Frères GLTF

-       Les Frères de la GL-AMF

-       Les autres Frères d’Obédiences diverses ;

Il me semble qu’il s’agit d’un équilibre logique permettant à toutes les bases de s’exprimer efficacement ; et ainsi, de conserver un cap de bonne  cohérence avec toutes les sensibilités. Une catégorie aujourd’hui « plus forte » deviendra, peut-être, demain moins forte et ces changements se réaliseront en fonction de l’évolution du Paysage Maçonnique, de la volonté de nos Frères.

 Faudrait-il, alors, constamment, modifier le Conseil d’Administration ? Voulons-nous ressembler à des structures politiques ?

A tout cela, je réponds NON : nous avons tous souhaité un regroupement de Frères de sensibilités différentes, implicitement, nous avons franchi « le pas » du Pardon, le temps de pouvoir dialoguer avec des Frères avec lesquels, parfois, on a pu croiser le fer. C’est bien en se mettant à l’ouvrage que nous pourrons contribuer, certes encore avec du temps, à une cicatrisation quasi définitive.

c -L’administration, le règlement, les décors etc….

Je souhaite préciser avoir  passé, avec « toutes les sensibilités » beaucoup de temps à écouter nos Frères tant sur les règlements, sur le port des décors etc…

Il en résulte que nous pouvons nous orienter vers une simplification des décors mais, qu’en toute hypothèse, nous nous devons de conserver la ligne directrice de la Marque dite Internationale ou Anglaise ;

Quant au règlement, si lui aussi peut s’orienter vers une plus grande simplification, il s’engagera, spécifiquement, vers une indépendance financière de « La Loge » d’une part, et la faculté, en cas de difficultés, de « démissionner « Le Grand Maître » ;

L’organisation administrative conservera la « PROVINCE » laquelle sera consacrée et un Grand Maître Provincial en aura en charge l’administration dans le cadre d’un mandat de délégation du Grand Maître qui avant de le nommer recueillera l’avis des Loges.

Les différents entre Frères ou entre Loges seront soumis à un système de médiation ; l’intervention  du « conseil de discipline » ne sera qu’un recours ultime.

Je n’oublie pas – et cet état de fait m’est rappelé tous les jours – que de nombreuses blessures ne sont toujours pas cicatrisées, que des Frères GLNF se sont orientés vers telle ou telle Obédience bleue souvent après s’être écharpés avant de « claquer la Porte de leur Loge GLNF ».

Nos années de Maçonnerie doivent nous permettre de rétablir le dialogue, d’enterrer les quelques différents personnels et, en cela, montrer que nous sommes capables de « reconstruire ». Les Frères ont fait des choix en fonction de certaines convictions, ou, tout simplement en ne voulant pas quitter « le Groupement harmonieux » qu’ils avaient constitué et dans lequel ils avaient pour habitude de travailler.

En s’engageant sur un chemin de Paix, nous montrerons l’exemple, tout simplement l’exemple mes BAF… un point fondamental de pouvoir réunir des Frères de sensibilités différentes, de crier haut et fort, que ce Grand Rassemblement – encore en pleine crise Maçonnique- est une VOLONTE MACONNIQUE de Frères RESPONSABLES.

c – Communication et relationnel

Pour ma part, je souhaite aller à la rencontre de nos Frères, pour mieux les connaître, mieux les écouter à la condition bien entendu que ces Frères veuillent bien prendre un peu de leur précieux temps pour échanger.

Mes obligations, lors d’Evènements, seront d’une part, d’inviter les Dignitaires des Institutions régulières « Amies » et, d’autre part, répondre  aux invitations reçues, sans privilégier telle ou telle sensibilité.

Il ne doit pas y avoir de structures prépondérantes et les Frères des Grandes Structures ou des plus petites sont – à mes yeux – de MEME QUALITE.

Notre Obédience pourrait être consacrée fin juin à Marseille, beaucoup de fêtes, des débuts de départs en vacances etc… feront que, pour le moins la partie Nord, beaucoup seront absents. La question se pose alors  de savoir si cette cérémonie ne devrait pas être reportée !...A défaut, nous « dirons » la messe en petit comité.

A ce jour, nous ne sommes que 11 Frères en charge de la direction de notre Obédience dont un Grand Député, trois Grands Assistants, un Grand Secrétaire et un Grand Trésorier. : Grands Officiers qui par leur engagement s’inscrivent  dans une volonté de Travail Collectif Unitaire. « Libérer l’âme du ressentiment c’est le premier pas vers la guérison ».

La prérogative des Grands Officiers n’est-elle pas d’aider le Grand Maître dans sa fonction pour le bien de notre Ordre et sachez bien que je suis persuadé de l’intégrité de tous et chacun.

La construction de notre Edifice s’avère, certes, difficile mais, j’en suis persuadé cette action ne peut être utopique si TOUS ENSEMBLE, ici REUNIS…….voulons la réaliser.

Bien fraternellement à vous.

 

 

                                                                                     TRF Michel RETIF

                                                                                  Grand Maître désigné

                                                                                  gm@glfu-macondemarque.fr
0 commentaire
3 + 5 =